Mairie de l'Huisserie

Mai, à vos massifs !


C’est parti ! Tout pousse dans le jardin. Des fleurs décorent déjà les parterres, les premiers légumes sortent de terre, le gazon pousse, les pissenlits aussi. Il faut avoir l’œil à tout ce mois-ci.

Dans les massifs de bruyère d’hiver, supprimez les inflorescences fanées. Coupez les tiges de vivaces ayant terminé leur floraison comme les aubriètes ou le iris, mais sans enlever les feuilles. Poursuivez les semis de fleurs annuelles, et si la levée est importante, éclaircissez en laissant un plant tous les 30 cm environ. Pensez à sarcler entre les pieds des vivaces déjà en place pour empêcher que les mauvaises herbes ne viennent tout envahir.

Semez aussi des pois de senteur pour garnir un grillage de clôture. De croissance rapide, ils vont fournir des fleurs tout l’été et parfumer voter jardin. D’abord, faites tremper les graines la nuit précédant le semis. Ameublissez la terre et creusez un trou de 10 cm de profondeur et de côté, tous les 25 cm environ. Déposez deux poignées de terreau au fond des trous puis deux ou trois graines. Comblez avec du terreau et arrosez. Les graines germent en une semaine et les pois commenceront à fleurir quatre à cinq semaines plus tard.

Taillez les arbustes de printemps qui viennent de fleurir. Cela va dégager leur silhouette et stimuler la croissance de nouvelles branches vigoureuses et florifères. Pour les forsythias, groseilliers à fleurs ou spirées à fleurs blanches, raccourcissez toutes les branches en les coupant au-dessus de la plus belle pousse à partir de la base de la branche. Si votre arbuste n’a pas été taillé régulièrement, n’hésitez pas à enlever une grande quantité de branches âgées pour favoriser la pousse de nouvelles branches. Chez les jeunes lilas, contentez-vous de couper les fleurs fanées avec la courte branche qui les a portées. Camélias, magnolias, pommiers à fleurs ne se taillent pas, sauf pour dégager les branches qui encombrent le cœur de l’arbuste.

Pour planter les tomates, il vaut mieux, dit-on, attendre le passage des saints de glace (St Mamert 11, St Pancrace 12 et St Servais 13 mai). Après avoir humidifié les mottes, repiquez-les à 30 cm environ les unes des autres. Glissez deux poignées de terreau sous chaque motte. Enterrez légèrement la base de la tige pour renforcer l’enracinement. Placez un tuteur à chaque plant pour soutenir la tige principale. Arrosez régulièrement au goulot, pour ne pas mouiller le feuillage.

Cette année, aménagez un carré d’aromatiques. Installez le thym au soleil et plantez le romarin dans l’endroit le plus chaud du jardin, dans une terre qui ne reste pas humide l’hiver. Le laurier-sauce peut vivre partout. La ciboulette, à la mi-ombre, aromatisera les omelettes et les salades estivales. L’origan aime le plein soleil et sera parfait sur les pizzas et les grillades. L’estragon, à planter dans une terre qui ne sèche pas l’été, aromatisera les omelettes et les poulets rôtis. La sauge, pour les rôtis ou les tisanes, poussera, elle, même dans les endroits les plus secs. la menthe verte, pour les taboulés et les thés aime la mi-ombre, dans une terre humide, en bordure du gazon ou au pied d’arbustes qu’elle pourra envahir sans dommage. Le basilic, ne supportant pas les températures inférieures à 10°, aime le plein soleil et la chaleur. L’aneth préfère les sols légers et le plein soleil, sans trop de vent. Il aromatisera les poissons et les ragoûts. Bon appétit !

 

> Retour article Jardinage