Mairie de l'Huisserie

En décembre, protégez vos plantes du froid


N’attendez pas que les premières gelés importantes aient causé de gros dégâts pour protéger les plantes sensibles dans votre jardin. Avec le froid, mieux vaut prévenir que guérir !

Même si pendant l’hiver la terre se trouve sur l’orbite la plus proche du soleil, son inclinaison par rapport à notre étoile entraîne l’arrivée de rayons obliques assez peu efficaces sur le plan thermique. Heureusement, les plantes ont cessé de croître et sont en arrêt de végétation pour mieux résister aux basses températures.

Paillez abondamment le pied des plantes fragiles installées en pleine terre, comme les camélias. Pour cela, utilisez des feuilles mortes bien sèches, des fougères ou de la paille. Couvrez avec un voile de forçage pour que tout ne s’envole pas au moindre souffle de vent.
Liez les feuilles de votre jeune palmier et entourez-le de plusieurs épaisseurs de voile de protection. Ficelez le sommet pour éviter que l’eau de pluie ne s’infiltre.
Ne laissez pas de soucoupe sous les pots : abritez-les et maintenez les potées surélevées sur des briques ou des pierres pour faciliter l’écoulement de l’eau. Protégez les potées sensibles au gel en les entourant de matière isolante, comme du polystyrène expansé ou du plastique à bulles.
Placez un tunnel plastique sur les cultures encore en place au potager (persil, salades tardives...) ; cela suffira pour prolonger vos récoltes jusqu’aux plus fortes gelées.
Condamnez les robinets extérieurs et vidangez tous les tuyaux non isolés pour qu’ils ne contiennent plus d’eau. Evitez l’emprise du gel sur le bassin en disposant des fagots verticalement.





















Exemples de voiles d’hivernage

Faites une analyse de sol

Le pH mesure les ions hydrogène (H+) de la solution du sol. En-dessous de 6,5 le sol est acide et au-dessus de 7,5 il est alcalin. Avec un kit d’analyse vendu dans les jardineries, vous pouvez savoir plus précisément si la nature de votre terre est plutôt acide ou calcaire. Ainsi, vous pourrez mieux sélectionner les végétaux capables de pousser chez vous. Pour cela, récoltez des échantillons de terre à plusieurs endroits du jardin pour obtenir une estimation moyenne de votre sol. Suivez ensuite les instructions pour l’analyse et observez le pH indiqué par l’échelle des valeurs.
Si le pH est inférieur à 6,5, vous pouvez cultiver sans difficulté les plantes de terre acide : rhododendrons, magnolias, hortensias, érables du japon, camélias, pieris, bruyères...
Si le pH est supérieur à 7, les plantes énumérées ci-dessus ne pourront pas pousser sans apport de terre de bruyère à la plantation. Vous devrez donc choisir des plantes comme l’aubépine, la boule-de-neige, le cytise, le lilas, le seringat, l’érable sycomore.
Si le pH est égal à 7, le sol est neutre ; aucune correction n’est à apporter.
Les acidifiants du sol sont les pluies acides, une des premières cause de l’acidification du sol, les aiguilles de conifères et les composts, le soufre, le sulfate d’aluminium, la terre noire, la mousse de tourbe de sphaigne.
Les alcanifiants du sol sont la chaux agricole, le plâtre, la chaux dolomitique, les cendres de bois (à utiliser avec beaucoup de modération pour qu’elles ne "stérilisent" pas votre jardin !).
Dans le cas du gazon, le pH optimal est de 6,2, relativement neutre. S’il est inférieur à 6, un sol acide donc, apportez un peu d’amendement calcaire. Mais évitez la chaux qui peut être trop brutale ; préférez la dolomie dont le carbonate de calcium et de magnésium se solubilise lentement. Mais avant, si le chaume est excessif, il faudra passer le râteau ou le scarificateur pour éliminer cette couche de débris de racines de surface et de gazon mort qui étouffe l’herbe et empêche l’air, l’eau et les éléments nutritifs d’atteindre le sol.

Attirez les oiseaux dans le jardin. En hiver, alors que le jardin manque de couleur et d’animation les oiseaux sauvages offrent un spectacle vivant, sans cesse renouvelé. Disposez des boules de graisse contenant des graines dans différents endroits. Une mangeoire garnie de petites graines attirera les moineaux et les merles, mais aussi les pinsons, les mésanges, les roitelets, les verdiers... Les oiseaux adorent les fruits. Pommes et demi-oranges posées sur un plateau ou accrochées aux branches seront picorées rapidement. N’oubliez pas d’installer un petit point d’eau toujours libre et propre pour qu’ils puissent s’abreuver et se laver lorsqu’il fait beau. Prenez évidemment garde que toutes ces attentions restent à l’abri des chats !

 

> Retour article Jardinage